Mar 11

Jésus en colère étonnant… Est ce encore possible aujourd’hui?

Catetous 11 mars 2012 : les photos

Ce dimanche en l’église de Marche,
Nous sommes en l’an 31, à l’entrée du temple de Jérusalem des chaises renversées, une vache, des moutons, des colombes tentant de s’envoler, des cordes, de l’argent éparpillé et 2 personnages bien perplexes
Ils s’interrogent sur ce désordre, l’un d’eux sait que Jésus venu fêter la Pâques avec ses amis s’est mis en colère en disant des phrases incompréhensibles.
Mais en ce 13 mars 2012 si Jésus revenait , que trouverait Il, que dirait-Il?
Pendant 1h 30′ ensemble nous avons réfléchi à cette question.
A l’époque de Jésus ,le temple était pour les Juifs la maison de Dieu et où ils se réunissaient  pour Le prier et voilà que Jésus découvre « qu’ils en avaient fait un repaire de brigands ». Voilà la raison de sa colère;.

En fabriquant une croix, des cubes, en recherchant des attitudes de Jésus tout au long de sa vie, les enfants ont compris que si Jésus a tout renversé , qu’Il s’est fâché, c’était pour remettre Dieu au centre, pour bousculer ce qui était figé,pour libérer des habitudes .,.
Ils ont découvert que si pour les Juifs le temple était la maison de Dieu aujourd’hui par le baptême chacun est devenu temple de Dieu..
Autour d’un jeu d’entraide et fraternité pour les ados ,à l’aide d’un tableau, d’un montage, ou en partageant la Parole de Dieu pour les adultes, chacun a pu faire la même découverte et choisir à la suite du Christ de s’indigner contre  les injustices, les maltraitances, la famine, la pauvreté .

Après une pause , temps de rencontre et convivialité, ensemble nous avons célébré Celui qui nous rassemble autour de sa Parole ,qu’ont reçu les jeunes en chemin vers la profession de foi et la confirmation, autour de Celui qui nous unit par son Pain partagé et qui donne la vie et la vie en abondance.

Bernadette

Mot(s) clé(s) :
Fév 25

Vous en avez assez du froid, de la morosité intérieure et extérieure, du manque de lumière?

Nos catalogues 2012 de destinations « LUMIERE » viennent de sortir!

Nous vous proposons de les consulter en avant-première le 18 mars prochain à l’église de Petit-Roeulx.

Mot(s) clé(s) :
Jan 28

Ce dimanche 22 janvier 2012, grand rassemblement en l’église Saint Rémy à Ecaussinnes
Des enfants, des jeunes, des adultes sont rassemblés et se demandent bien ce qu’est ce métier de « Pêcheurs d’hommes » dont parle l’affiche.
En atelier par tranche d’âge, chacun réfléchit.
Les petits de 3 à 5 ans écoutent l’histoire de Jésus qui se promène près du lac. Sur un panneau, ils placent Jésus, ses apôtres, confectionnent des poissons et pour signifier qu’ils sont les amis de Jésus posent une pastille de couleur qui les représente.
Les 6 à 9 ans écoutent l’évangile. A l’aide d’une bande dessinée découvrent que le coeur est l’appât idéal pour prendre des « hommes. »
Dans un grand bassin de maïs tour à tour chacun pêche des petits papiers où on peut lire
des courtes phrases qui aident à découvrir comment être chrétien, la même découverte avec d’autres moyens chez les enfants de 9 à 12 ans.
Mais entrons dans la grande salle, que se passe t il?
Des ados, vêtus de tabliers en sacs poubelles, munis de pinceaux peignent d’énormes panneaux où s’inscrit « Pour que chacun ait la vie et la vie en abondance »
Une vie un cadeau donné par Dieu au baptême mais qui donne une responsabilité, celle de vivre en baptisé.
Chez les adultes?
Trois groupes, trois approches différentes de la Parole de Dieu.
Un partage sur la réponse à l’appel qui n’est pas uniquement celui de Jean, André et Pierre mais aussi étonnamment celui du père qui laisse partir ses enfants à la suite de Jésus.
Un autre groupe découvre à l’aide du témoignage raconté de l’écrivain Dominique Lapierre que l’appel du Seigneur est pour tous et pas seulement pour des gens extraordinaires.
Et dans le dernier groupe, on se questionne sur « l’appel ». Pour qui ? Aujourd’hui ? Comment transmettre cette foi qui fait vivre ? Que faire devant les églises qui se vident ? Quelle est notre responsabilité de baptisé ?
En visionnant le DVD sur le synode diocésain qui débutera en février les participants ont pu percevoir que toutes les questions dont ils avaient débattu étaient aussi celles de bien d’autres chrétiens et de notre évêque, que l’appel du Christ aujourd’hui ou il y a 2000 ans était le même, un appel à Le suivre.
Avec ceux qui ont rejoint pour la célébration eucharistique, nous avons regardé plein d’admiration le bateau symbole du synode. Ensemble, nous avons chanté, écouté la Parole de Dieu, partagé le pain de vie et sommes repartis enthousiasmés vivre sur nos routes ordinaires.

 

Pour voir toutes les photos, cliquez ici .

Mot(s) clé(s) :
Oct 23

C’est en forgeant qu’on devient forgeron.

Pierre qui roule n’amasse pas mousse.

A l’impossible nul n’est tenu.

Que de citations de la sagesse populaire auxquelles on pourrait ajouter « Rendez à César ce qui est à César » et paraitrait un bon conseil sur le droit de propriété. Mais ce serait oublier la suite et l’origine de ce qui apparait à première vue comme un dicton populaire.

En effet, c’est dans l’Evangile de Matthieu proclamé ce dimanche 16 octobre que nous pouvons lire : « Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ». Il est peu probable que le Christ nous ait simplement donné un conseil pour gérer le droit de propriété et la deuxième partie de la phrase est un indice supplémentaire pour nous inviter à nous interroger.

Ils étaient nombreux ce dimanche à Ecaussinnes, ceux qui de bonne heure et dans la bonne humeur se sont laissés interpeller par cette Parole. Ils avaient entre 4 et 80 ans. Non, pas tous des intellectuels qui allaient se torturer les méninges mais des enfants, des hommes et des femmes bien enracinés dans la vie familiale, professionnelle et de la cité et qui, de multiple façons, ont cherché ce que Dieu aurait donné aux hommes.

Ils ont peut-être ce dimanche matin reconnu un Dieu Père qui aime de manière démesurée et confie à l’homme sa création et les autres hommes… Quel cadeau ! Quelle responsabilité ! Mais Il nous laisse libres de répondre…

Nous avons ce 16 octobre pris le temps de nous arrêter pour vivre un dimanche autrement.

Et quelle joie ensuite de célébrer ensemble l’eucharistie avec tous ceux qui n’avaient pu rejoindre plus tôt.

Le diaporama

Mot(s) clé(s) :
Mar 29

Ce 27 mars, nous avons vécu un Kt-Tous pendant le temps de carême.

Souvent, on associe le carême à un temps de jeûne, de privation, de restriction…

Pour la première fois, depuis des années, nous avons déplacé notre regard… cherché du sens à des gestes et des attitudes qui au cours du temps finiraient par perdre leur raison d’être…

Ce dimanche matin a été un moment pour nous mettre en route, pour nous mettre debout, un moment pour aller à la rencontre des autres, pour s’entraîner à vivre autrement. Et nous découvrirons qu’il ne va pas sans renoncement à nos égoïsmes… à l’image du sportif qui s’entraine pour une compétition et doit faire des choix pour être au top de sa forme. Très souvent, ces choix l’obligent à une hygiène de vie qui de loin ressemblerait à des privations mais de loin seulement…

La vie chrétienne implique des choix et le carême est peut-être une chance pour se le rappeler.

L’occasion aussi et d’abord peut-être, de découvrir ou redécouvrir le trésor de la Parole de Dieu et de se laisser toucher par ses paroles d’amour.

Le récit de Jésus avec la Samaritaine illustre magnifiquement bien combien la rencontre du Seigneur peut transfigurer une personne. Il commence par lui dire qu’il a besoin d’elle, il lui fait confiance. Par sa présence et cette rencontre, Jésus lui témoigne son amour. Il la met debout, elle se sent pousser des ailes, elle a fait une rencontre extraordinaire, elle a rencontré le prophète et ose le dire… et si c’était à nous qu’il demandait aujourd’hui : « Donne-moi à boire ! »

Posons un regard constructif sur ce temps de carême pour qu’il soit réellement vivifiant, rempli de rencontres et d’attentions aux autres, aux plus petits. Déployons autour de nous l’Amour de Dieu.

Pour l’équipe,

Sophie Debaes

 Diaporama

Mot(s) clé(s) :
Mar 03

Espérance, où te caches-tu ?

Réponse le dimanche 20 mars à Petit-Roeulx 

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Mot(s) clé(s) :
Fév 28

Pour les enfants de première communion, la Parole de Dieu est sémée dans les coeurs comme les semences de tagettes dans les petits pots.

Les enfants qui préparent la première communion et leurs parents… les enfants qui sont en première

En célébration, les enfants en chemin vers la profession de foi se marque du signe de la croix comme au jour de leur baptême.

année de préparation à la profession de foi…

Avec les plus jeunes, nous avons découvert que Dieu donne sa Parole en abondance et ne s’inquiète pas trop où il sème…  Comme une semence, la Parole trouvera une bonne terre où elle pourra vivre et grandir.  Les enfants ont semé de vraies semences et une Parole de vie à faire pousser et à entretenir.

Les plus grands ont relus les moments importants de leur baptême mais aussi ce à quoi ils sont appelés chaque jour…  devenir chrétiens, faire des choix à la suite de Jésus…pas facile !

Ensemble, faire le signe de croix, c’est une façon de dire sa foi en Dieu, Père, Fils et Esprit.

Geogette Baudouin

Mot(s) clé(s) :
Fév 08

Pour se rendre à Ecaussinnes sans se perdre ? cliquer ici

Mot(s) clé(s) :
Jan 18

Accueil de chacun - certains attendent le début de l'activité avec impatience.

A Ronquières nous étions nombreux à nous retrouver dans une ambiance chaleureuse ce dimanche16 janvier. Suite de l´article »

Mot(s) clé(s) :
Jan 09

Les Béatitudes, 8 chemins pour vivre heureux aujourd’hui.

Dimanche 30 janvier à Petit-Roeulx

Suite de l´article »

Mot(s) clé(s) :
Déc 20

Avec l'humilité de saint Joseph, donner vie au Christ aujourd'hui

Ce 19 décembre la neige est au rendez vous.

On ne parle que cela à la radio mais aux Ecaussinnes bravant ce froid et la neige, nous sommes nombreux à nous réunir en l’église du Sacré Coeur.

Il est déjà venu... Il vient... ou Il viendra?... interrogeons-nous!

Jojo nous parle de Noël, le rendez vous de l’année inscrit en rouge dans son agenda, Christine est perplexe, elle se pose des questions sur ce Dieu annoncé mais dont on a appris qu’il est toujours là, qu’il vient, qu’il reviendra.

Durant 1h 30′ en petits groupes, nous avons réfléchi à ces questions.

Une petite crèche à confectionner, un cadeau à ouvrir, une boule de Noël à garnir, un extrait de film à visionner, un partage autour de la Parole; des reproductions du songe de Joseph; un chant nous le  dévoilant autant de manières d’aborder cette question «  Noël cette année? »

Aucune réponse donnée, seulement des réflexions, interpellations qui permettent de cheminer et de découvrir que la Parole de Dieu est bien une parole pour notre temps si nous savons l’accueillir et la laisser résonner en nous.

Des moments trop courts qui se prolongent informellement autour du café et des petits biscuits avant de nous rassembler pour l’eucharistie. Suite de l´article »

Mot(s) clé(s) :
Déc 03

Un atelier d'éveil à la foi animé par des ados et un papa bricoleur.

C’est dans la joie que ce 28 novembre, nous sommes entrés dans ce temps particulier de l’Avent.

Dans la joie parce que nous étions nombreux au rendez-vous… toutes les générations étaient présentes…

Dans la joie parce que la rencontre a été lancée par un petit clin d’œil humoristique…

Dans la joie aussi pour de nombreuses raisons…

La joie de nous interroger ensemble sur la place de Dieu dans notre monde et dans nos vies. Et tout particulièrement en ce premier dimanche de l’Avent, de réfléchir au sens de cette préparation à la fête de Noël.

A la Tourette, des enfants de 9-12 ans s'interrogent et cherchent des images de l'actualité où ils reconnaissent dans la foi Dieu qui vient.

En effet, à l’heure de la multi culturalité et du dialogue interreligieux, il devient essentiel de s’interroger sur sa propre foi. Sinon, nous risquons peut-être au nom de la tolérance – légitime et indispensable – de vider, par exemple Noël, de son sens chrétien.

La joie de poursuivre la rencontre en bavardant autour d’un petit café ou autre douceur.

La joie enfin, de célébrer ensemble l’eucharistie comme grand merci au Seigneur pour ce qui a été vécu et partagé.

Entre animation et célébration, petite pause !

Que ces quatre semaines d’AVENT soient l’occasion de redynamiser notre désir d’accueillir aujourd’hui le Seigneur QUI VIENT !

Mot(s) clé(s) :
Nov 11

De passage à Hennuyères ce dimanche , je peux vous dire que « La mort… et après ? » en a interpellé plus d’un…

Jean Christophe accueille les participants.

Au rendez-vous dès 9h15

Pas de réponse au « comment ce sera après la mort? »… par contre, la question du sens a été longuement débattue et éclairée par la Parole du jour, chacun a pu exprimer ses réactions, ses clichés qui parfois empêchent de réellement entendre une parole d’Espérance…

Comme il y a deux mille ans aux Sadducéens, Jésus nous dit de laisser nos imaginations au placard et de faire confiance au Seigneur qui n’est pas le « Dieu des morts, mais des vivants ! ».  Une espérance de VIE !

Quelle chance d’avoir pu partager cela avec d’autres chrétiens ce dimanche à Hennuyères…

Georgette Baudouin

Mot(s) clé(s) :
preload preload preload