Jan 16

5 Sur nos routes des hommes, des femmes, des enfants fuient les guerres, le terrorisme, la famine.  Parmi toutes ces populations déplacées, probablement un enfant est né sous une tente ou dans un abri précaire.   Il n’était donc pas difficile de relier notre quotidien à la naissance de Jésus, venu sans le sous, comme le plus démunis.

Mais comme dans toute famille, la venue d’un enfant est célébrée.

Joseph fut étonné de la Révelation.  Marie  a accepté son rôle de mère du Seigneur dans une confiance exceptionnelle.  les bergers ont tout arrêté pour aller à la rencontre de cet enfant qui vient épouser l’humanité.7

Par le chant, les images parfois difficiles à regarder, par cette histoire extraordinaire racontée et  vécue par les enfants de la crèche… L’esprit de Noël était là !

Nous étions profondément unis et en lien avec tous les laissés pour compte de notre société.

La fête fut belle. Merci à tous les enfants qui étaient dans la crèche vivante, merci aux jeunes et moins jeunes : musiciens, chanteurs, lecteurs…

Merci à vous tous qui étiez présents pour célébrer Notre Seigneur.

 

C’était aux Ecaussinnes – église de Marche – le 24 décembre 2015 !

 

Ne nous endormons pas …

en 2016, nous avons encore à ouvrir les yeux et le coeur !

Voir toutes les photos

Répondre

preload preload preload