Jan 28

Ce dimanche 22 janvier 2012, grand rassemblement en l’église Saint Rémy à Ecaussinnes
Des enfants, des jeunes, des adultes sont rassemblés et se demandent bien ce qu’est ce métier de « Pêcheurs d’hommes » dont parle l’affiche.
En atelier par tranche d’âge, chacun réfléchit.
Les petits de 3 à 5 ans écoutent l’histoire de Jésus qui se promène près du lac. Sur un panneau, ils placent Jésus, ses apôtres, confectionnent des poissons et pour signifier qu’ils sont les amis de Jésus posent une pastille de couleur qui les représente.
Les 6 à 9 ans écoutent l’évangile. A l’aide d’une bande dessinée découvrent que le coeur est l’appât idéal pour prendre des « hommes. »
Dans un grand bassin de maïs tour à tour chacun pêche des petits papiers où on peut lire
des courtes phrases qui aident à découvrir comment être chrétien, la même découverte avec d’autres moyens chez les enfants de 9 à 12 ans.
Mais entrons dans la grande salle, que se passe t il?
Des ados, vêtus de tabliers en sacs poubelles, munis de pinceaux peignent d’énormes panneaux où s’inscrit « Pour que chacun ait la vie et la vie en abondance »
Une vie un cadeau donné par Dieu au baptême mais qui donne une responsabilité, celle de vivre en baptisé.
Chez les adultes?
Trois groupes, trois approches différentes de la Parole de Dieu.
Un partage sur la réponse à l’appel qui n’est pas uniquement celui de Jean, André et Pierre mais aussi étonnamment celui du père qui laisse partir ses enfants à la suite de Jésus.
Un autre groupe découvre à l’aide du témoignage raconté de l’écrivain Dominique Lapierre que l’appel du Seigneur est pour tous et pas seulement pour des gens extraordinaires.
Et dans le dernier groupe, on se questionne sur « l’appel ». Pour qui ? Aujourd’hui ? Comment transmettre cette foi qui fait vivre ? Que faire devant les églises qui se vident ? Quelle est notre responsabilité de baptisé ?
En visionnant le DVD sur le synode diocésain qui débutera en février les participants ont pu percevoir que toutes les questions dont ils avaient débattu étaient aussi celles de bien d’autres chrétiens et de notre évêque, que l’appel du Christ aujourd’hui ou il y a 2000 ans était le même, un appel à Le suivre.
Avec ceux qui ont rejoint pour la célébration eucharistique, nous avons regardé plein d’admiration le bateau symbole du synode. Ensemble, nous avons chanté, écouté la Parole de Dieu, partagé le pain de vie et sommes repartis enthousiasmés vivre sur nos routes ordinaires.

 

Pour voir toutes les photos, cliquez ici .

Répondre

preload preload preload